19
Oct-2016

CONSEILS POUR LOUER UN SCOOTER EN THAÏLANDE

Accueil » Infos pratiques » Conseils de voyage » CONSEILS POUR LOUER UN SCOOTER EN THAÏLANDE   /   Tags:
CONSEILS POUR LOUER UN SCOOTER EN THAÏLANDE
4.6 (92.5%) 8 votes

Vous avez besoin de conseils pour louer un scooter en Thaïlande ? Découvrez la Thaïlande à votre rythme et moins chers.

Conseils pour louer un scooter en Thaïlande - Scooter sur fond de plqge

Voyager en scooter ou moto en Thaïlande

Louer un scooter pour vous déplacer à travers la Thaïlande est une solution très économique. Le prix de la location à la journée est dérisoire (surtout si vous prenez direct à la semaine), le prix de l’essence aussi. C’est l’idéal pour se déplacerez à votre propre rythme.Vous aurez tout le plaisir de vous perdre hors des sentiers battus.

Beaucoup de touristes choisissent d’utiliser les transports publics (train, bus, mini-van) pour faire les grandes distances, et préfèrent louer un scooter uniquement pour rayonner autour d’une destination. Si vous décidez de voyager en scooter pour parcourir de grandes distances, vous devez le faire en connaissance de cause. Voici nos conseils pour louer un scooter en Thaïlande.

Banner reduction chapka

CONSEILS POUR LOUER UN SCOOTER EN THAÏLANDE

Ces premiers conseils s’appliquent à tous ceux qui souhaitent louer un scooter en Thaïlande, pour des grandes comme des courtes distances :

Conseils de base pour louer un scooter en Thaïlande

1 – Pour louer un scooter en Thaïlande, vous aurez généralement besoin de laisser votre passeport en garantie. L’autre solution est de laisser une certaine somme d’argent en dépôt. Rappelez vous que votre passeport est très précieux. Si vous pouvez éviter de le laisser c’est toujours mieux mais pas toujours évident. On vous demandera rarement de justifier votre permis international, mais en cas d’accident, son absence empêcherait toute indemnisation.

2 – Au moment de la location, informez vous bien sur le contrat de location et entendez vous avec le loueur sur les frais en cas de pépin. Prenez des photos de l’ensemble du véhicule devant le vendeur. Si il vous propose une assurance et que vous comptez faire un long trajet, c’est souvent mieux en cas de panne.

3 – Choisissez bien votre loueur. Choisissez de préférence un magasin spécialisé dans cette activité ou un garage mécanique.

4 – TOUJOURS PORTER UN CASQUE. Même si les locaux ne le portent pas toujours, nous vous rappelons que le port du casque est obligatoire en Thaïlande. Un casque intégral vous protégera toujours mieux en cas de chute. Et essayez dans la mesure du possible de choisir un modèle à votre taille. Comme pour le permis international, si vous avez un accident et que le rapport indique que vous ne portiez pas de casque, vous ne serez pas indemnisés …

5 – Essayez votre scooter. Avant de partir, testez toujours les freins, les suspensions, les pneus et vérifiez que la direction est en bon état.

6 – Conduisez avec prudence et à faible vitesse. Le simple fait de rouler à gauche est perturbant au début, tout comme la conduite des thaïlandais !!! Nous vous conseillons de ne pas dépasser les 50 km. Vous profiterez mieux du paysage, limiterez les risques et votre consommation d’essence en sera réduite.

7 – RAPPEL: ON ROULE A GAUCHE EN THAÏLANDE

8 – Si vous n’avez JAMAIS conduit de 2 roues en France, nous vous déconseillons de commencer en Thaïlande. Si vous voulez vraiment le faire, commencez a vous entraîner avant le départ.

9 – Prenez une bonne assurance voyage si vous comptez faire de la route en scooter pendant votre voyage. Nous avons choisi Chapka assurance.

QUEL VÉHICULE CHOISIR EN FONCTION DE VOTRE EXPÉRIENCE ?

En Thaïlande, contrairement à la France il existe plusieurs types de scooter. A vous de choisir le bon en fonction de votre expérience :

  • Le scooter complètement automatique est le premier choix a faire si vous n’avez pas l’habitude de conduire un véhicule motorisé à 2 roues. Son fonctionnement est simple avec la poignée de gaz à droite et 2 leviers sur le guidon pour freiner (peut être légèrement plus cher que le semi-automatique à la location à la journée).
  • Le scooter semi automatique est quasiment inexistant en France. Si vous avez l’habitude de conduire un 2 roues à vitesses c’est le modèle idéal pour vous : frein arrière au pied,  frein moteur lorsque vous rétrogradez et 5 vitesses en général. Mais vous ne trouverez pas d’embrayage main gauche. Il ne vous reste plus qu’à garder cette main pour tenir votre fruit shake. Ce modèle sera toujours le moins cher.
  • La moto pour les aficionados, qui sera toujours plus chère. Et difficile de trouver des grosses cylindrées en Thaïlande.

Pour continuer ce sujet, découvrez notre guide des itinéraires de Thaïlande.

Nous espérons que ces quelques conseils pour louer un scooter en Thaïlande vous aideront à profiter de ce magnifique pays de manière plus indépendante.

Articles similaires

La coupe menstruelle en voyage – Pourquoi l’adopter en voyage
views 0
Toutes les bonnes raisons d'adopter la coupe menstruelle en voyage, une solution écologique et très pratique lorsqu'on voyage. La coupe menstruelle, une solution alternative et ecologique Année après année, la coupe menstruelle (ou encore "mooncup" ou "cup") est en train de devenir l'alternati...
Conseils de routards pour dormir en auberge
views 0
Amis voyageurs, aujourd'hui nous partageons nos meilleurs conseils de routards pour dormir en auberge et dortoir, pendant votre voyage en Asie. Les auberges et dortoirs de Thaïlande et d'Asie Dormir en auberge de jeunesse ou en dortoir est une façon très populaire et très économique de voyager...
Conseils pour faire une excursion de snorkeling
views 0
Suivez nos quelques conseils pour faire une excursion de snorkeling réussie. Si c'est la première fois... On vous aide un peu conseils pour faire une excursion de snorkeling L'une des principales activités que font les touristes lorsqu'ils viennent visiter la Thaïlande, c'est le snorkeling, ou...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *